ophé photo drum_edited_edited_edited.jpg

Née à Montauban le 14 avril 1993, Ophélie se prend de passion pour la batterie à l'age de 14 ans. 
Rapidement, elle est à l'initiative de plusieurs combo Pop/Rock compose à l'aide de la guitare et du piano et
commence à pratiquer la musique en groupe.

C'est avec les Ashbury Girls, ( formation exclusivement féminine ) qu'elle fera ses premières expériences de scène et de studio à l'âge de 16 ans, notamment en remportant le tremplin "Tarn et Garock" et une place en finale de "Décroche le Son". 
Entre temps, elle découvre le jazz et l'improvisation. Elle passe des heures à jouer sur des vieux Cd de Jazz
trouvés dans la bibliothèque de son père musicien, et se passionne pour la musique de la Nouvelle Orléans.
Aussi elle expérimente l'improvisation sous toute ses formes avec le contrebassiste George Storey et le pianiste Pierre Fabien dans ses années lycée avec qui elle découvre Jazz In Marciac, ou elle s'y produira dans les espaces Off.
Ayant obtenue le Bac littéraire musique au lycée Michelet à Montauban, elle entre au conservatoire de Toulouse
en batterie en 2011, dans la classe de José Fillatreau. Dans un même temps, elle s'inscrit en faculté de Musicologie Jazz au Mirail, qu'elle quittera après avoir obtenue son DEUG. Aussi elle rejoint le département Jazz du conservatoire de Toulouse en 2014, en 2017 elle obtient son DEM et son prix de batterie mention très bien. 
C'est à la fac qu'elle rencontre des musiciens avec qui elle expérimente l'art et la manière de jouer dans la rue.
C'est comme cela qu'elle rejoint La théorie des Cordes (rock/prog) et le Bardi Manchot ( Jazz Traditionnel ).


En 2013 elle part au Togo accompagner Sassou Koudou ( Musique Africaine ), ce qui lui permettra de vivre des 
expériences musicales uniques. La même année elle part à Montréal avec le Bardi Manchot programmé notamment au festival international de Jazz avec Emily Estrella.

L'année suivante elle enregistre le 1 er album du Bardi Manchot "Rag It" et va se produire à Istanbul avec ces derniers.

En 2016 elle entre en studio enregistrer "I'm Not Rought" avec le Bardi Manchot, "La conférence de Bornéo" avec Jenifer Machine ( électro/Pop ) et un premier EP avec Chixculub ( musiques des Amériques ).


En 2017 elle s'installe à Montréal pendant 1 ans ou elle participe et se produit avec de nombreux projets comme Times New Women ( Jazz ), Raphael Tristan Quartet ( Hommage a Stéphane Grapellie ), Benny's Jungle  (Hommage à Benny Goodman Sextet )...
Elle enregistre un album 3 titres avec Aspirine  (Pop/Rock ), participe à l'enregistrement d'un EP à radio Canada avec les Royal Pickles (New Orleans) et les accompagnent dans leur lancement d'album "Jouer dans le Trafic".
Elle lance la "Ciné Jam" avec Blanche Moison-Méthé ( concept autour de l'improvisation libre et du cinéma ).


Début 2018 elle réalise son rêve voyager à la Nouvelle Orléans. Elle y perfectionne son New Orleans Drumming et intègre le Buddy Jazz Club ( New Orleans/Bop ) composé de musiciens Français qu'elle rencontre sur place. Aussi elle rencontre Bots Léonard et Léonie Evans, de la, plusieurs collaborations naitront : Honky Tonk Sail ( Jazz sur un voilier ), Old Fish Jazz Band ( New Orleans ), Léonie Evans Band ( Jazz Traditionnel )...


En 2018 elle participe au concours "Hit Like A Girls" ou elle se démarque et obtient plusieurs prix, notamment le 1er prix Français.

Elle fera partie du jury par la suite, et jusqu'en 2020.
En septembre 2018, elle revient en France pour de nouvelles aventures. Elle intègre le projet de Manon Chevalier "Lioness Shape" ( Pop Sauvage ), et commence de multiples collaborations avec ses amis de longues dates Joe Santonie et Pierre -Jean Méric, notamment le "Hot Bunch" ( Swing ) avec ce dernier. 
De sa rencontre coup de cœur avec Auguste Caron et Ezequiel Celada dans Le Hot Bunch naît le trio "Rag Messengers" qui revisite les célèbres formations clarinette, piano et batterie de l'histoire du Jazz.