MES PROJETS

 
Rag Messengers (5).jpg

THE RAG MESSENGERS

Jazz, Stride and New
Ragtime

IMG_0213-2_edited.jpg

THE RAG MESSENGERS

Jazz, Stride and New Ragtime

Né de la rencontre entre la batteuse Ophélie Luminati, le clarinettiste Ezequiel Celada et le pianiste Auguste Caron, The Rag Messengers s'empare avec bonheur du répertoire des débuts  du jazz, de la Nouvelle-Orléans à Harlem.
Ils nous entraînent dans le sillage de musiciens légendaires, de Jelly Roll Morton, inventeur autoproclamé du jazz, aux grands pianistes "stride" des années 20 et 30 ; de Baby Dodds et son frère Johnny au jeune Duke ellington, le tout avec une musicalité et une authenticité exceptionnels.
La formule piano/clarinette/batterie, très populaire à l'époque, retrouve ici ses lettres de noblesse. Une musique qui n'a pas pris une ride près d'un siècle plus tard !

 
The Rag Messengers
Voir
 
138811860_133727431901038_2565317726302273123_n.jpg

THE HOT BUNCH

Swing Band for Dancers and Swing Lovers

         The Hot Bunch réunie la crème des musiciens d'Occitanie.

Ce sextet crée autour de la fougueuse et inséparable rythmique Pierre-Jean Méric (Contrebasse) et Ophélie Luminati (Batterie) explore un répertoire autour de Johnny Hodges. 


Ce dernier surnommé "The Rabbit" à fait ses armes dans l'orchestre de Duke Ellington, reconnaissable à son jeu de sax unique, il est devenue l'une des plus grande référence du Saxophone Alto dans l'histoire du Jazz et notamment la "Swing Era".

Pour le plus grand bonheur des danseurs de Lindy Hop, the Hot Bunch est composé de solistes d'exceptions et aguerris au style.

Actifs depuis plusieurs années sur les scènes Lindy, Ezequiel Celada (Saxophone / clarinette), Rémi Souyris (Saxophone / clarinette), Alix Guerry (Clarinette) et Auguste Caron (Piano) réveilleront le Stomp qui est en vous.  
The Hot Bunch recherche l'authenticité des petites formations des années 1940 tout en restant ancré dans son époque, laissant libre court à la musique. 
Idéal pour les danseurs, et pour les autres un voyage dans la Swing Era s'impose!